OSSO BUCO À LA MILANAISE (ALLA MILANESE)

J’adore les plats mijotés tout doucement et longtemps. Ils ont une saveur tellement réconfortante. Mon père est de famille italienne et son anniversaire approchant, j’ai craqué sur l’osso buco à la milanaise (alla milanese) pour lui faire plaisir.

Qu’est-ce que l’osso buco à la milanaise (alla milanese) ?

L’osso buco est un plat mijoté italien à base de jarrets de veau. Bien qu’à l’origine sans tomate, l’osso buco était un ragoût blanc, cuisiné avec des légumes et du vin blanc. Ce n’est qu’au 17e siècle que la tomate apparait et nous offre la recette telle qu’on la prépare et déguste aujourd’hui dans cette recette.

On retrouve pour les grands amateurs de ce plat mijoté la fameuse gremolata. Un hachis composé d’ail, de zestes de citron, d’anchois et de persil qui accompagne l’osso buco. La gremolata a plusieurs variantes selon les traditions culinaires, familiales ou tout simplement le gout de chacun. Dans ma recette, elle sera composée sans anchois cette fois-ci pour ne pas abimer le gout de la tomate.

Une cuisson douce et lente

Je vous propose une recette très simple à faire, il faut juste un peu de patience pour la cuisson pour obtenir une viande confite et savoureuse. Je vous déconseille de la réaliser à l’autocuiseur qui abimerait les produits à cause d’une chaleur trop élevée et vous risquez de vous retrouver avec une tambouille pas très ragoutante.

RECETTE

OSSO BUCO À LA MILANAISE
(ALLA MILANESE)

Préparation 20 min / Cuisson 1h30 mini à 4h30 max

INGREDIENTS

Pour l’osso buco

  • 1 kg de Jarret de veau en tranches épaisses
  • 2 CS de Farine
  • 30 gr de Beurre
  • 1 CS d’Huile d’olive
  • 2 oignons jaunes coupés en brunoise
  • 2 branches de Céleri coupées en brunoise (ou entières si vous souhaiter les retirer avant de servir)
  • 3 Carottes coupées en rondelles
  • 2 grains d’Aïl hachés
  • 2 CS de Concentré de tomate
  • 150 ml de Vin blanc sec
  • 450 gr de Tomates concassées (fraiches ou en boites)
  • 1 CS de Sucre en poudre (ou 1 morceau)
  • 200 ml de bouillon de légume (frais ou en cube bouillon)
  • 1 Bouquet garni (thym, romarin et laurier)

Pour la gremolata

  • Zeste de 1 citron
  • 2 gousses d’ail hachées finement
  • 1 botte de persil hachée
  • 1 CS d’Huile d’olive
  • sel et poivre.

PRÉPARATION

  1. Farinez les morceaux de viande et tapotez pour retirer l’excédent et les faire roussir dans une cocotte avec le beurre et l’huile d’olive. Quand la viande est colorée sur toutes ses faces, la retirer et réserver.
  2. Ajouter les oignons, l’aïl, les carottes et le céleri. Cuire à feu vif 5 min puis ajouter la tomate concentrée, poursuivre la cuisson 3 min et déglacé avec le vin blanc. Laisser 5 min à petits bouillons.
  3. Ajouter les tomates concassées, le bouquet garni, poivre et sucre.
  4. Ajouter la viande, le bouillon, rectifier l’assaisonnement en sel et couvrir. Cuire sur feu tes doux 1h30 minimum et 4h30 pour une recette confite (ma préférée).
  5. Pédant la cuisson, préparez la gremolata : Mélanger tous les ingrédients dans un bol que vous servirez en même dans que votre osso buco.

Mon conseil :
Accompagnez votre plat avec un risotto, de la polenta ou des tagliatelles fraiches.

VOUS N’AVEZ PLUS QU’À SERVIR VOTRE OSSO BUCO À LA MILANAISE,
ET DE PROFITER DE CE MOMENT.

Et qu’est-ce qu’on boit ?

Avec un plat en sauce tomate, j’ai toujours envie d’un vin rouge. Et pourquoi pas une cuvée du Domaine la Sarabande ? Un joli Faugères avec un assemblage de Syrah, de Mourvèdre et avec une touche de Grenache. Le terroir de schiste marque ce vin aux arômes de fruits puissants et équilibrés. On retrouve des arômes de cassis, de sous-bois et de fines épices. Un assortiment complexe de saveurs gourmandes !

L’alcool est à consommer avec soin et modération.

N’hésitez pas à doubler les quantités, c’est encore meilleur réchauffé !

Si vous vous sentez un peu perdus ou si vous avez des questions, laissez-moi un commentaire, je ferai de mon mieux pour vous venir en aide. Peu importe ce que vous cuisinerez, le principal est de passer un bon moment.

Avez-vous l’habitude de cuisiner des plats qui mijotent longtemps et doucement ? Ou bien vous préférez les plats « vite faits, bien faits » ?

Si vous avez aimé mon article, n’hésitez pas à le partager, il y a encore trop de jarrets à dévorer !

Amusez-vous bien les enfants, ne soyez pas trop sages.


S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER

À tout de suite sur les réseaux !

2 commentaires

  1. Coucou Bonnie ! 🙂
    Ho mais alors là, tu vas sûrement rire mais…je n’en ai fait qu’une seule fois je crois ! lol
    Franchement, je me demande bien pourquoi car c’est un bon plat.
    J’ai également appris ce qu’était un « gremolata » : merci beaucoup ma Bonnie, j’avoue que c’est la première que j’entends ce mot.
    Bon, avec les températures qui se refroidissent à nouveau chez nous…je vais peut-être refaire des petits plats « en sauce » finalement ! 😉
    Gros bisou et bonne journée ma Bonnie ❤
    Nathalie

    Aimé par 1 personne

    • Merci Nathalie !
      C’est vrai que les températures ne nous aident pas à s’installer dehors pour une grillade 🥶
      Je pense que les plats d’hiver ont encore un peu de temps devant eux 😁
      Je pense que je vais carrément faire le dernier pot au feu de la saison 🤣
      Bon plat en sauce ma douce et merci beaucoup !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s