YAOURTS MAISON : fermes et tout doux

J’ai cherché pendant des années comment réaliser des yaourts maison fermes, mais sans acidité. J’ai longtemps cru qu’il suffisait d’un excellent yaourt et d’un bon lait pour activer un meilleur processus. Mes essais étaient toujours bons et doux grâce au choix de mes produits, mais pour son maintient, rien de concluant : je me retrouvais toujours avec un yaourt « semi-brassé ».

UN YAOURT ET DU LAIT

Réaliser un yaourt maison, c’est vraiment simple, il suffit d’un litre de lait et d’un yaourt. Choisissez un lait entier, au pire demi-écrémé, mais je vous déconseille de choisir un lait écrémé, il ne donnera aucune consistance à vos yaourts si vous les souhaitez fermes.

Choisissez un yaourt entier, fermier et pourquoi pas BIO ou local ?! Choisissez-le bien ferme. Attention cependant à la qualité de votre tout premier yaourt, car pour vos autres préparations, il est évident que vous utiliserez l’un de la précédente. Toutefois, ne réalisez pas plus de 5 préparations avec un yaourt réutilisé puisque les ferments perdent leur efficacité.
Si vous n’utilisez pas de yaourt en tant que fermant lactique, il existe des sachets de ferments que vous pouvez retrouver dans le commerce.

Une yaourtière, un four ou un cuit-vapeur ?

La recette de base est simplissime : 1 litre de lait, un ferment lactique, c’est tout, le yaourt est lancé ! Le véritable truc du yaourt, c’est de reposer en chauffant : c’est la fermentation.

Entre la yaourtière et les méthodes maison, il n’y aura pas une grande différence, bien que sans yaourtière, vous devrez conserver une surveillance permanente. La fermentation s’effectue au bain-marie, à l’aide d’un autocuiseur, d’un cuit-vapeur ou d’un four. Une fois terminée, c’est le même procédé : on ferme les pots et on les place au réfrigérateur plusieurs heures avant de les déguster.

Mais avec quelle yaourtière ? Et si je n’en ai pas ?

La yaourtière, est la méthode idéale puisque qu’elle fait tout à votre place. Elle conserve les yaourts à température pendant plusieurs heures. Si vous décidez d’investir dans une yaourtière, privilégiez un modèle avec des pots en verre, plutôt qu’en plastique : les yaourts prennent mieux. Le plus : prenez-la avec un minuteur. Je ne crois pas qu’il existe de meilleures marques que d’autres, personnellement, la mienne est l’une des moins chères que l’on retrouve sur internet (mais sans minuteur – ggrr, si j’avais su !).

Les méthodes maison devront être équipées d’un thermomètre. Pour être activés, les ferments doivent rester à 45°C pendant au moins 5 heures. Il vous faudra donc contrôler la température , tout au long de la fermentation. En dessous 44°C, vos yaourts seraient trop forts et au-dessus de 46°C, ils seraient trop acides.

Au four, la plus simple méthode maison à mon sens : remplissez une lèche-frite avec de l’eau et chauffez votre four à 45°C. Placez les pots dans l’eau et laissez fermenter au moins 6 heures, porte fermée.

Au cuit-vapeur, faites-le tourner 10 min vide avec la cuve remplie d’eau. Contrôlez la température. Placez les pots et fermez pour 8 heures.

En fait, vous pouvez utiliser n’importe quel contenant qui se ferme permettant une température demeurant à 45°C.

L’ASTUCE FERMETÉ

Le problème du yaourt, c’est d’obtenir un velouté onctueux tout en ayant une texture bien ferme. Vos yaourts sont trop liquides ? Choisissez un autre yaourt pour votre ferment. Testez-en plusieurs, natures, bien fermes et non pasteurisés. Évitez les yaourts au bifidus : cette bactérie prend moins bien, comme les yaourts grecs. Vous pouvez également remplacer le yaourt par des ferments lactiques, de plus, ils permettent de réutiliser vos yaourts maison comme ferments près de deux fois plus longtemps.

Vous pouvez aussi augmenter le temps de fermentation. À savoir, selon le lait utilisé ou la température ambiante, le temps peut énormément varier. Bien que je vous donne toutes mes astuces dans ma recette, à vous de tester vos essais.

Toujours trop liquides ? Ajoutez un demi-pot de yaourt, voire un pot, de lait en poudre. Vous obtiendrez une texture bien ferme et vos yaourts seront onctueux et veloutés ! C’est de loin mon astuce fermeté préférée ! (on se croirait dans une pub pour une crème, non ?)

RECETTE

YAOURTS MAISON

Préparation 10 min / Fermentation 8 à 10 h / Repos 5 min + 4 h
Pour env 7 à 8 pots de 125 ml

INGRÉDIENTS

  • 1 Litre de Lait entier à température ambiante
  • 1 Yaourt de la précédente préparation
    ou yaourt du commerce
  • 5 CS de Lait en poudre entier

PRÉPARATION

  1. Dans un saladier, réduisez le yaourt en crème au fouet.
  2. Ajoutez le lait en poudre puis doucement le lait tout en fouettant. Mélangez bien. Laisser reposer 5 min, mélanger à nouveau.
  3. Répartissez la préparation dans les pots et placez-les dans la yaourtière pour 10h sans couvercles.
  4. Une fois le temps passé, fermez les pots et placez-les au réfrigérateur 4h.
    À savoir : Un yaourt atteint sa texture optimale après quelques heures au réfrigérateur et se conserve jusqu’à 6 jours.

POUR INFO

Si vous préparez des yaourts au lait entier, comptez huit à dix heures de fermentation, pour des yaourts au lait demi-écrémé, comptez dix à douze heures et pour des yaourts au lait écrémé, douze à quatorze. Attention cependant à la température de la pièce. Rallongez-le temps s’il fait froid, raccourcissez-le en cas de chaleur.

ASTUCES GOURMANDES

Pour préparer des yaourts sucrés, que ce soit avec du sucre en poudre, du miel, du sirop d’agave, cassonade ou du lait concentré sucré, pensez à bien mélanger avant de verser votre préparation dans les pots. Si vous utilisez du sucre en poudre, mélangez le sucre au yaourt avant d’incorporer le lait et laissez reposer 10 min pour que le sucre se dissolve totalement et remuez à nouveau avant de remplir vos pots.

Si comme moi vous les préférez nature et accompagné de confiture maison (ou pas – ce n’est pas grave), déposez une à deux cuillères à soupe de confiture au fond des pots avant de les remplir de la préparation. J’adore !

VOUS N’AVEZ PLUS QU’À DÉGUSTER VOS YAOURTS À TOUT MOMENT !

Quel sera le petit plus gourmand de votre yaourt ?
Vous êtes de la Team Yaourts fermes et onctueux ou de la Team yaourts brassés ?
Dites-moi tout en commentaire, je suis curieuse.

Si vous avez aimé mon article, n’hésitez pas à le partager, il y a encore trop de yaourts à dévorer !

Amusez-vous bien les enfants, ne soyez pas trop sages.


S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER

À tout de suite sur les réseaux !

2 commentaires

  1. Coucou ma Bonnie ! 🙂
    Ha oui, comme je te le disais sur insta, ce sont ces recettes que j’ai également : c’est ma maman qui me les a donné 😉
    Quel bonheur de faire ses propres yaourts : et je l’avoue, mes enfants avaient droit d’en prendre deux si parfois ils le souhaitaient (ce qui était « interdit » pour ceux que j’achetais ! lol)…car le coût est tellement dérisoire par rapport à ceux du commerce…et tellement meilleurs aussi !
    Merci beaucoup pour ce partage ma Bonnie chérie ❤
    Gros bisou et bon week-end 🙂
    Nathalie

    Aimé par 1 personne

    • Coucou Nathalie !
      Quelle chance, de mon côté, je ne connais personne qui cuisine les produits laitiers, je dois un peu chercher sur le tas et merci les blogs, les réseaux sociaux et mes 10 000 essais foirés 😅.
      C’est vrai que je m’autorise à en consommer plus grâce à leurs bienfaits largement supérieurs à ceux du commerce. Ils participent souvent à mon repas du midi (puisque je ne bouge pas beaucoup, j’essaie d’équilibrer les menus en les variant le plus possible).😂
      Je t’avoue que ça ne m’empêche pas non plus d’en acheter dans le commerce, je n’arrive toujours pas à trouver comment réaliser des yaourts caillés de brebis 😂

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s