LE PAIN EN COCOTTE : facile et croustillant

Il y a tout juste 2 ans, nous nous retrouvions, pour une grande majorité, confinés. Nous avons parfois eu le temps d’être un peu plus présents en cuisine ou sur nos autres projets. Pour ma part, je me suis prise au jeu de faire mon pain maison et il avait déjà eu un grand succès lorsque je partageais ma recette sur les réseaux sociaux.

Après de nombreux essais, parfois trop secs, trop durs, pas assez levés, etc. Je constate que la recette du pain en cocotte est vraiment la plus aboutie : le pain lève bien, la croute est dorée et croustillante et l’odeur pendant la cuisson nous rend dingue.
Je vous expliquerais également comment lui donner une mie plus dense, cependant très légère et aérée. Enfin des tartines qui ne laissent pas s’échapper ma confiture !

UNE COCOTTE ? OUI MAIS QUELLE COCOTTE ?

Le principe du pain en cocotte, c’est qu’il cuit en cocotte (bah oui !), mais quelle cocotte ? Tous mes premiers essais étaient toujours dans la (ou les) cocottes en fonte que j’avais récupérée lors du départ de mes Grand-Mères et de celles de mon Clyde. Elles sont vraiment idéales pour ce type de cuisson, et malgré leurs usures, j’ai pu les recycler pour mon pain, car cette recette demande un chemisage au papier cuisson.

Un jour, je me suis retrouvée confrontée à devoir réaliser en 2 fournées une belle dizaine de pains (Et je ne suis pas équipée comme dans une boulangerie !). J’ai alors recréé autant de cocottes que possible : en verre, en inox et en aluminium. Bien que la fonte reste ma cocotte préférée, vous pouvez fabriquer votre cocotte vous-même si vous souhaitez tenter la recette avant d’investir ou d’en dénicher une aux bonnes affaires.
Mes conseils : la cocotte doit avoir un couvercle ET doit passer au four (je le précise, sait-on jamais…).

LES FARINES ET LES LEVURES

Dans cette recette, je vous propose mes ingrédients préférés pour réaliser mon pain en cocotte facilement, pourtant il existe plusieurs types de farines et de levures.

Pour la farine, il faudra adapter la quantité d’eau. Référez-vous au type, noter T suivit de 2 ou 3 chiffres sur les paquets que vous achetez. Si le T est petit que celui indiqué, vous mettrez moins de farine et s’il est plus grand vous en mettez plus. Chaque type de farine est adapté à des utilisations précises en boulangerie et pâtisserie. On privilégie les farines de type T45 à T55 pour les pâtisseries et la farine de type T65 sera pour les pains blancs ou de campagne, ainsi que pour la pâte à tarte. Au-dessus, les types de farines sont préférés pour les pains spéciaux, complets, intégral ou au son. Alors n’hésitez pas à vous amuser selon vos goûts du moment ou bien ce que vous avez à la maison.

Pour la levure, c’est le même principe. Que vous utilisiez de la levure de boulanger déshydratée, fraiche ou que vous éleviez votre propre levain, l’eau sera toujours à adapter. Ici je vous donne les dosages pour les deux premiers types de levures que vous pouvez retrouver facilement dans le commerce. Mieux, demandez de la levure boulangère fraiche à votre boulanger, vous ne serez pas déçus !

RECETTE

LE PAIN EN COCOTTE

Préparation 20 min / Repos 2 h 30 / Cuisson 44 min
*Pour une boule familiale

INGRÉDIENTS

  • 400 g de farine blanche (T≥55)
  • 200 g de farine supérieure (T≥65)
  • 2 CS rases de sel
  • 30 g de levure boulangère fraiche et 400 g d’eau Ou 1 sachet de levure boulangère sèche et 440 g d’eau.

RÉALISATION

  1. Dans la cuve du robot muni du pétrin ou à la main, mélangez les farines et le sel.
  2. Émiettez la levure fraiche (ou versez la levure sèche) puis ajoutez l’eau.
    Bien mélanger sans pétrir trop longtemps.
  3. Couvrez la cuve d’un film alimentaire et laissez reposer 2h à température ambiante.
  4. Après ce temps de repos, étirez et repliez la pâte en 2 sur elle-même 4 fois en la tournant d’un quart de tour à chaque fois.
    À savoir : vous n’êtes pas obligés de réaliser cette étape et pouvez vous contentez de dégazer, mais votre mie sera plus compacte.
  5. Façonnez une boule sans trop la presser, déposez-la sur un papier cuisson prédécoupé (pour qu’il ne sorte pas de votre cocotte et ne brule), recouvrir d’un torchon et laissez reposer encore 30 min.
  6. Pendant ce temps, placez votre cocotte (avec son couvercle) au four et préchauffez-le à 250°C (démarrez à froid).
  7. À la fin du temps de repos, incisez et farinez votre boule. Déposez l’ensemble papier+pâte à pain dans votre cocotte, fermez-la et enfournez.
  8. Comptez 22 min de cuisson, puis retirez le couvercle, poursuivez de 22 min.
  9. Sortez votre pain de la cocotte, déposez-le sur une grille et laissez refroidir.

VOUS N’AVEZ PLUS QU’À SAVOURER
VOTRE PAIN EN COCOTTE TOUT CHAUD OU REFROIDI  !

Le petit truc en plus : Quand je prévois de préparer des tartines au fromage l’hiver ou bien des Pan Con Tomate l’été, j’ajoute un mélange de graines selon mes envies. Les noisettes, les amandes, les pignons de pin, les graines de courge, etc. sont un vrai plus pour apporter de la matière, du croquant et du goût.
Et pourquoi pas des raisins ou des abricots secs ? Tout est permis !

Peu importe ce que vous cuisinerez, le principal est de passer un bon moment.
Prochaine étape pour moi : élever mon levain !

Et vous, quels sont vos pains favoris ? Vous aimez les pains aux graines ?
Dites-moi tout en commentaire, je suis curieuse.

Si vous avez aimé mon article, n’hésitez pas à le partager, il y a encore trop de crèmes à dévorer !

Amusez-vous bien les enfants, ne soyez pas trop sages.


S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER

À tout de suite sur les réseaux !

2 commentaires

  1. Coucou ma Bonnie ! 🙂
    Ha oui, j’ai également fait beaucoup de pain à ce moment-là…mais j’en faisais déjà avant grâce à ma machine à pain ! lol
    Cependant, pendant le confinement, j’ai également testé cette recette, car j’ai depuis toujours une cocotte en fonte (les meilleures il faut bien le dire ! 😉 ), et franchement, j’ai…pardon…NOUS avons adoré ce résultat !
    Merci beaucoup pour ton partage donc 🙂
    Gros bisou et bonne journée ma Bonnie ❤
    Nathalie

    Aimé par 1 personne

    • Hihihi ! On a tous essayés de faire le pain, nous même. C’était justement assez drôle de voir, cet engouement autour de la cuisine à ce moment-là. Je ne vais pas dire que ça me manque tout même, mais presque 😂
      J’ai délaissé ma MAP quand j’ai eu le kitchen aid (pâtissier). Le pétrissage se faisant seul, ce n’était finalement pas compliqué à réaliser en manip (et on est d’accord, c’est le plus dur !! 😱).
      Et les cocottes en fontes, on ne dira jamais assez que les vraies, de « jadis » (mdr) sont les meilleures, en toutes circonstances !
      De gros bisous !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s